pat@patmoli.com

Phone: +33-6 03 56 80 03

Marseille

sur ARSPER, FACE BOOK, LINKEDIN,Instagram :PatMoli13

Mon book se commande sur :

https://www.photobox.fr/1xD82D0B/creation/5628381171?cid=mservsharcre

Professional info
L’oeuvre qui fait sourire:

Mon travail s’inspire de la vie qui va, de la vie qui est. Et, comme pour la plupart d’entre nous, ce que j’aime par-dessus tout dans la vie, c’est la joie, le rire, le positif, l’humour, la sincérité. Dans ma vie, le rire m’a souvent aidée à traverser de multiples épreuves, à vaincre ma timidité maladive et aussi à enseigner en amusant mes jeunes élèves artistes, que j’appelais mes « apprentis sorciers ».

Dans l’art, je conserve cette démarche optimiste et volontairement humoristique, car l’art se transmet en même temps que la joie. C’est un partage subtil, une main tendue, un passage de l’un vers l’autre, de l’artiste vers la société, qui me permet de toujours trouver le positif dans ce que je crée. J’aspire à ce que mes œuvres fassent rire ou sourire, qu’elles apportent de la joie, et autorisent en plus à afficher les choses avec franchise et avec humour. Faire rire les gens m’apporte une joie folle car nous savons tous que les meilleurs fous-rires arrivent même à des moments graves de la vie et nous en avons besoin tout particulièrement  en ce moment.

L’élaboration d’une œuvre se déroule comme dans la vie, par une succession de faits, souvent inattendus, parfois accidentels. Elle est faite de dérapages, d’interruptions, de reprises, mais aussi de beaucoup de travail, d’inspiration, d’observation, de modelage, de corrections ... au-delà de cela, ma quête vise aussi à sortir de la normalité, avoir mon propre regard, poser les questions et interroger sur ce temps qui passe et ces actions qui se déroulent et dont nous sommes en même temps acteurs et spectateurs…

Si je peux apporter une joie au réveil quand le regard se pose sur une de mes œuvres, ce sera déjà beaucoup ! Ce sera mon humble participation à la société d’aujourd’hui.

LES CHEMINS DE L’OPTI-BIODIVERSITE

LES CHEMINS DE L’OPTI-BIODIVERSITE DE PATMOLI

Quelle Terre allons-nous laisser ? Dérèglement climatique, pollutions, raréfaction des ressources, hé-gémonie de l’économique, anthropisation des espaces, spécisme farouche.

En tant que citoyenne du monde, je dois réagir et devenir actrice d’un changement qui va conduire vers une Terre plus juste et partagée. La création artistique est mon outil, elle stimule la prise de conscience et accompagne la réflexion. C’est mon personnage de « FEMME-GRENOUILLE », imaginé par le clonage entre cet animal si fragile, appartenant aux ordres aqua6que et terrestre, baromètre vivant de la biodiversité et la femme qui porte ce message d’urgence.

Les chemins des deux espèces, humain et grenouille, étonnent par leur parenté : selon son fameux « Syndrome », une grenouille plongée dans l’eau portée à ébullition va s’endormir progressivement et mourir, comme les humains sur la planète. En forte symbiose avec son environnement, la gre-nouille sait en tirer le meilleur parti; l’humain fait la même chose sans prêter attention à son écosys-tème. De l’adaptation à la transformation, les batraciens et les humains sont capables d’évolu6ons importantes : si la « Gren » est féminine car elle porte en elle la matrice qui donne la vie, l’animal passe par plusieurs stades, œuf, têtard, grenouille, quand l’évolution du jeune humain vers l’âge adulte est une succession de changements parfois brutaux.

Cette « Gren » est l’héroïne de la scénographie que j’ai intitulée « Les chemins de l’op/-biodiversité » (optique et optimiste, cad optimiste par le visuel). Elle se présente comme la traduction incarnée et picturale de la maturation d’un environnement dédié à l’humain vers un monde enfin accessible aux espèces. C’est aussi la trace que laisse la conscience du cheminement vers un monde plus ouvert et plus développé.

Je place, dans un univers vallonné cheminant du noir et blanc vers la couleur et représentant aussi bien les champs domestiqués par l’homme que des territoires vierges, des silhouettes en 3D de sculptures en résine de grenouilles de différentes tailles, dans différentes postures plutôt zen. Formes et matériaux viennent structurer le chemin : l’œuf, la transparence, le reflet, la féminité, le mouvement, la résine sont autant de veines à explorer qui traduisent la fécondité du monde mais aussi sa fragilité. En plus des projec6ons des reflets des silhouettes au plafond et sur les murs, un film alimente la réflexion des visiteurs et suggère des inflexions dans leurs comportements.

Patricia Molinaro dite « PatMoli »

2010 - present
2010 - present
Work experience
 

Après des études à l’école Boulle et étant une des pionnières en animation et infographie en free-lance (pour TV et bornes interactives de la cité des sciences de la Villette) et réalisation vidéos( court- métrages, documentaires), l’artiste plasticienne qu’elle est devenue après 15 ans d’expérience se sent libre d’explorer toutes les matières, tous les supports avec toujours le même thème de prédilection : la FEMME, moderne, libre, entreprenante et désinhibée. Marquée par l’œuvre de Gaudi, Niki de St-Phalle, Tamara de Lempicka,  Matisse, Toulouse Lautrec, Manet ... elle s’autorise la couleur qui reflète aussi son caractère débordant de joie de vivre, d’énergie, de liberté, de spontanéité. PatMoli « sort du cadre » comme certaines de ses femmes, dont les longues jambes fines, terminées par un talon aiguille rose (devenu sa signature) peuvent sortir aussi du cadre de sa toile.

"Je m’engage dans ma vie pour l’art parce que ma vie sans art a moins de sens. Après, à l’intérieur de mes engagements et de ce choix de vie, c’est ma capacité à faire passer des messages ; l’art est médiateur, la façon dont je ressens, ma relation à l’autre et à la société, elle se transmet  à travers mes peintures, sculptures et globalement mes créations, compositions diverses, la photo puisque j’y mets des collages. Je peux prendre des risques, mon premier engagement, c’est de ne pas faire de l’art pour son expression propre, pour ce que ça signifie et exprimer mon rapport à la société  et dans ce rapport : il y a le rapport à la liberté de l’individu .

C’est un besoin ; si je ne m’exprime pas , il me manque quelque chose dans la vie et cela depuis toujours.
Après, c’est une construction de tous les jours, mes supports évoluent, mes sujets, mes couleurs, mes techniques aussi, les rencontres que je fais, la perception de ce que je vis.


J'ai  surtout envie de partager avec d'autres mon énergie positive et partager de la joie et du bonheur à travers mes créations.

Les oeuvres sont faites pour circuler ...
 

EXPOS :

Miami, New York , Londres , Paris , Tokyo, Marseille , Séoul, Lausanne, Monaco...

sur ARSPER ( Patricia Molinaro) , FACE BOOK, LINKEDIN

© 2023 by Artist Corner. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now